[ressource] « Un thé au goût amer »

Par défaut

Ami-es du thé, bonjour!

On te cache pas qu’on revient de vacances, pour tout te dire même on s’est fait via un tour opérator un petit road trip all incluse avec petite visite dans les plantations … Sensationnel, des émotions fortes on était même déçu de ne pas avoir quelques stylos à donner aux enfants. Bref, comme l’était notre cher Pépin, voici un extrait du reportage intitulé « le goût amer du thé » (The bitter taste of tea) de Tom Heinemann et Erling Borgen, sur les conditions de travail dans les plantations de thé au Sri Lanka, mais pas uniquement … au Kenya, en Inde et au Bangladesh aussi. Au travers ce reportage, c’est tout un système qui est décrié, et du coup des acteurs tels que UNILEVER au travers de Lipton, mais aussi Finleys …

Même certains acteurs du commerce équitable, tels que Max Havelaar, qui bien derrière de beaux messages nous laissent songeurs quant aux garanties fournies. Du coté du Sri Lanka rien de neuf, nous avions d’ailleurs enquêté avec HDO du coté des plantations labellisé Max Havelaar il ya deux trois ans maintenant et nous étions arriver au même conclusion : bien mais peut mieux faire !Bon on va pas te caché que quand on s’est pointé au salon de la solidarité internationale, et que là bas qui ont voit? Bah Max! Plus connu sous le nom Max l’équitable, Max L’Havelaar.
Nous avons eu un petit échange avec la bénévole qui présentait le stand. Lorsqu’on lui a parlé dudit reportage, et de la situation des travailleurs dans les plantations de thé au Sri Lanka, ça lui a mis comme on dit la puce dans l’oreille. On a pu glaner une info de premier ordre surlaquelle nos experts sont en train de plancher. « Max, ayant pris connaissance de ce qui se tramait au Sri Lanka (merci HDO et Tom Tom) serait sur le point de dépêcher deux voire trois enquêteurs/enquêtrices afin de dresser une étude d’impact sur les pratiques du CE la bas ». D’une des biens grands mots tu nous diras pour peut être pas grand chose. D’autre part encore des européens qui vont dire aux populations du Sud ce qui est bien ou mal … Mais nous aussi, comme toi, on serait prêt à compter sur leur bonne foi. Alors, on fait un deal: on va trianguler* l’information et en profiter pour faire marcher nos taupes (oui on est infiltré un peu partout) et on en rediscute!

Ce reportage qui dénonce des limites que nous avons nous même vérifié sur place, est en quelque sorte notre base de travail pour rencontrer les acteurs du commerce équitable et échanger autour des garanties affichées sur leurs produits, sur leurs démarche, leur choix bref leur vison du commerce équitable.

Nous vous en tiendrons informés dès que faire se peut!

* Définition du petit Robert:« Essayer de mettre des informations dans des triangles » mais on prendra plutôt celle de la rousse:« Chercher d’autres sources dans le but de vérifier une information »

Publicités

Une réponse "

  1. je suis salariée de FRALIb site UNILEVER en France qui doit fermer. Je suis scandalisée par les pratiques des groupes, que ce soient UNILEVER ou commerce équitable. L’exploitation de la misère est toujours d’actualité. J’espère que le relai de l’information fera changer les choses et faire prendre conscience à nos pays « capitalistes » des dangers humanitaires que nos habitudes de consomation peuvent engendrer. Nous voulons par la lutte, reprendre notre outil de production et garder nos emplois. Par cette démarche, nous ferons en sorte de conditionner du thé équitablement et pas seulement sur les intentions!!
    A suivre et que demain soit meilleures qu’aujourd’hui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s