Human Development Organization, structure sri lankaise qui lutte pour le respect des droits humains

Dans les plantations, malgré un fort sentiment d’impuissance et de fatalisme, les populations se mobilisent pour faire changer les choses. Les communautés de base résistent et s’organisent localement pour changer leur quotidien et faire face à l’oppression. Dans cette démarche de lutte et de résistance, des organisations populaires accompagnent la communauté des plantations.
C’est le cas de Human Development Organisation (HDO), notre partenaire dans les plantations. Créé dans les années 90 par des étudiants tamouls des plantations, et ce dans un contexte de violence politique, HDO se présente comme une organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits humains.
Cette organisation populaire fonctionne comme un mouvement citoyen de défense des droits humains. Elle travaille avec les populations les plus marginalisées du pays (travailleurs des plantations, éboueurs et employés de maison, personnes intérieurement déplacées, minorités etc..).

Améliorer durablement les conditions de vies des travailleurs des plantations

Acteur de la société civile sri lankaise (en tout cas ce qu’il en reste), HDO se bat pour la justice sociale, la paix et le respect des droits humains. Pour se faire, HDO se base sur une démarche participative, mettant au centre de ses actions et de sa réflexion les populations marginalisées, actrices de leur émancipation. HDO organise dans les plantations des programmes d’éducation, d’information et de sensibilisation aux droits humains pour susciter une véritable prise de conscience des populations. En s’appuyant sur des militants locaux, HDO accompagne les revendications citoyennes des communautés.

Connaître ses droits et se battre pour les faire appliquer

Tous les programmes de HDO sont complémentaires dans la mesure où ils impulsent et organisent la mobilisation des communautés. On peut prendre comme exemple d’action concrète pour l’éducation l’ouverture d’écoles et la formation d’instituteurs. Concernant le respect des droits économiques et sociaux HDO initie une sensibilisation des travailleurs qui débouche sur la création d’un syndicat.
En tant que pratique citoyenne et politique, l’éducation est la stratégie prioritaire d’HDO pour soutenir et mobiliser les communautés des plantations dans leurs démarches de développement humain. C’est la première étape pour permettre aux populations de se réapproprier les processus de décision et ainsi agir eux-mêmes pour défendre et faire valoir leurs droits.L’ensemble de ses programmes éducatifs s’articule autour du concept de non violence, les rapports dans la communauté étant très conflictuels et souvent violents.
Des programmes similaires sont organisés auprès des autorités publiques, de la police et des médias afin de favoriser une culture des droits humains dans les plantations

En parallèle de ses programmes éducatifs, HDO met en place des activités de conscientisation. Elle utilise divers outils participatifs comme par exemple un journal des plantations (Virapu qui signifie Résistance), des programmes radios, culturels (danse, théâtre populaire, musique etc.) et des évènements sportifs. Ces activités permettent d’aborder des sujets sociaux, politiques, économiques de manière participative au sein même des plantations.

« Les travailleurs des plantations, en se regroupant, peuvent consciemment et collectivement devenir auteur d’un autre monde. » Sivapragrasam Directeur d’HDO

Conscient que la mobilisation collective est une condition sine qua non à l’émergence d’un mouvement citoyen en faveur de la reconnaissance de leurs droits civiques et politiques, HDO appuie des réseaux tels que le Citizen’s Watch et le Women Solidarity Forum. Résultats ?
En 2003 ces réseaux ont organisé une campagne massive via la signature d’une pétition pour réclamer la citoyenneté sri lankaise. Cette mobilisation a permis de faire bouger la loi et d’obtenir la reconnaissance de leurs droits fondamentaux.
En parallèle, HDO met également en place des actions de lobby et de plaidoyer afin de faire remonter les revendications des populations tant au niveau national qu’international. HDO travaille avec les autorités gouvernementales sri-lankaises et représente la communauté des travailleurs aux Nations Unies.

Toutes ces activités d’éducation, de conscientisation, d’empowerment, de lobby et de plaidoyer sont utilisées pour permettre aux populations de se mobiliser elles-mêmes contre les oppressions qu’elles subissent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s